Optimisme : du mieux-être au savoir-être

L’optimisme, chez soi comme au travail, est source de bien-être et de performance. Statistiquement, un salarié heureux est :

  • 2 fois moins malade
  • 6 fois moins absent
  • 9 fois plus loyal
  • 31 % plus productif
  • 55 % plus créatif

Apparenté à un être naïf, candide ou béat, l’optimiste sait pourtant capter et accepter avec lucidité les réalités de l’existence. Et le bien-être est contagieux. C’est dans cette dynamique positive que je vous propose des ateliers ou séminaires interactifs, voués au savoir-être*.

Au travers de vecteurs variés, je mets en mouvement et en lien les quatorze compétences douces, appelées « softskills » :

Compétences individuelles

  • Autonomie,
  • Capacité de décision,
  • Curiosité,
  • Force de proposition,
  • Persévérance,
  • Prise de recul.

Compétences collectives

  • Capacité à fédérer,
  • Sens de la communication,
  • Travail en équipe.

Compétences pour l’entreprise

  • Capacité d’adaptation,
  • Gestion du stress,
  • Réactivité,
  • Rigueur,
  • Sens de l’organisation.

*Savoir-être = ensemble des manières d’agir et des capacités relationnelles utiles pour interagir dans un environnement professionnel donné.

Un exemple d’animation « Vers le O »
revisitée et orientée savoir-être
lors de mes prochaines interventions…

Motivé(e) pour en « savoir » plus ? Demandez-moi le programme !